Splendide exemplaire aux armes de Masséna d’une rare impression lyonnaise pour le compte des Giunta de Venise

 

Petrus de Natalibus. Catalogus sanctorum & gestoru[m] eorum ex diversis voluminibus collectus : editus a reverendissimo in christo patre d[omi]no Petro de natalibus de venetiis dei gratia episcopo Equilino. [Au colophon :] Lyon, Jacques Saccon [sic] [pour Luc’Antonio Giunta à Venise], 31 janvier 1519. In-folio (210 x 295) de [4] ff., 245 ff. Plein vélin ivoire, dos lisse orné de filets dorés, année et lieu dorés, pièce de titre en maroquin rouge, armes sur les plats encadrées d’un double filet doré, toutes tranches dorées. (Reliure fin XIXe siècle).                          

Sacon de Lyon pour Giunta de Venise

Belle et rare impression lyonnaise de l’œuvre du célèbre hagiographe vénitien Petrus de Natalibus (1330 ?-1406), pour le compte de Luc’Antonio Giunta à Venise, très abondamment illustrée de vignettes vénitiennes.

Natalibus aux armes de Masséna

L’ouvrage avait été composé entre 1369 et 1372 et édité pour la première fois à Vicence en 1493 ; il fut imprimé à Lyon par Jacques Sacon, en 1514 puis en 1519, pour le compte du libraire-éditeur Luc’Antonio Giunta (1457-1538) qui s’était installé à Venise vers 1480. Concurrent d’Alde Manuce, il fit fréquemment appel à l’éditeur lyonnais entre 1500 et 1522, marquant le titre de son lys rouge, son nom n’apparaissant jamais.

Natalibus aux armes de Masséna

L’œuvre renferme la vie de nombreux personnages de l’Ancien et du Nouveau Testament, celle des écrivains ecclésiastiques et des empereurs qui ont favorisé le christianisme, de héros légendaires et d’un grand nombre de martyrs. L’édition est imprimée en caractères gothiques sur deux colonnes, agrémentée de très nombreuses lettrines décoratives. Le titre est imprimé en rouge, avec une grande marque à la fleur de lys, dans un bel encadrement noir en forme de portique sous les auspices de Dieu le Père représenté en pape ; au verso se trouve l’avis aux chrétiens d’Antonius Verlus de Vicence. L’encadrement est repris à la première page de texte orné d’un grand A, représentant en fond David priant le Seigneur, et avec, en regard, une grande figure à pleine page (Adoration des Mages), puis 256 vignettes dans le texte, certaines répétées, le tout gravé sur bois. Les vignettes, d’après Masséna, sont copiées de l’édition vénitienne de Zanni pour Luc’Antonio Giunta en 1506, elles-mêmes empruntées de la Bible Giunta, 15 octobre 1490, et du Legendario de Sancti de 1494. À noter une suite de vignettes représentant des exorcismes et des supplices dont l’une figure une guillotine.

Natalibus aux armes de MassénaSéduisant exemplaire aux Armes de Victor Masséna, Duc de Rivoli, Prince d’Essling (1836-1910).

Ex-libris manuscrit du XVIe siècle, très estompé, de « Carolo » marquis de Galice et du Saint Empire Romain.

Baudrier, XII, 351 ; Gültlingen, Lyon, I, p. 253, n° 200 ; Adams, II, 48 ; Masséna, Les Livres à figures vénitiens, 1510, note 1. OHR, pl. 2467.

Natalibus aux armes de Masséna

Exemplaire lavé, encollé et très légèrement teinté, comme souvent par Masséna qui l’a fait relier en vélin à ses armes ; sans le dernier feuillet blanc, le cahier C (ff. 201-208) relié avant le cahier B (ff. 193-200).

Masséna Armes

Très bel exemplaire de cette édition en réalité plus vénitienne que lyonnaise, à la provenance prestigieuse.

11 000 €