La guillotine perfectionnée en 1868

 

La Guillotine modèle Berger. Dessin à l’encre rehaussé à l’aquarelle [vers 1868]. Dim. 47,8 x 62 cm. Représentation à l’échelle 1/10e avec cotes et légende, sur Rives BFK.

 

Guillotine Berger 1868

 

Alphonse Léon Berger (1841-1906) était un des assistants de l’exécuteur de Corse. Charpentier et ébéniste doué, il construisit une nouvelle machine en 1868, utilisée à Agen puis en Algérie en 1870 et en fonction jusqu’à l’abolition de la peine de mort en 1981.

Cette nouvelle guillotine a été créée pour être facilement démontée et transportée sur les lieux d’une exécution.

 

Guillotine Berger 1868

 

C’était les débuts de la révolution industrielle. On y trouve donc des boulons, des ressorts absorbeurs de choc pour l’arrêt du mouton (masse sur laquelle est fixée la lame), des roulements en laiton dans le mouton, des pièces en acier complexes comme le mécanisme de déclenchement et des rails pour guider le mouton.

Sur notre dessin, la flèche est sur l’avant du mouton sans qu’il y ait d’encoche à la lunette pour qu’elle  ne la défonce pas lors de la chute. Il s’agirait donc d’un des tous premiers prototypes du modèle élaboré par Berger en 1868. Les modèles suivants à partir de 1870-71 auront la flèche sur l’arrière.

Trou d’épingle à chaque coin, déchirure restaurées, l’une à un coin sans atteinte au dessin, l’autre au montant droit, des mouillures.

Dessin des plus saisissants cependant.

1 000 €

 

Nous ne proposons ce document ni afin de faire l’apologie de la peine de mort, ni de prôner son rétablissement.