Juliette Drouet folle d’amour pour son Victor. Passion et érotisme.

Juliette Drouet Lettre à Victor Hugo

 

 

Juliette Drouet (pseudonyme de Julienne Gauvain,1806-1883), actrice française qui a été la maitresse de Victor Hugo pendant près de cinquante ans. Lettre autographe signée « Juliette », sans lieu [Paris], 31 juillet [1849 ?], samedi midi ½ « Jour de Ste Culotte » [à Victor Hugo]. 4 pages in-8° sur papier bleuté.

Très belle lettre d’amour. Juliette Drouet se moque avec humour des dessins de son amant ; elle lui annonce avoir copié, « quelle humiliante concession ! » son « margouillis » (mélange informe et répugnant, amas confus). « J’ai dû me conformer à mon modèle en renversant ma bouteille à l’encre sur mon papier sous prétexte de couleur et d’effet ».

V. Hugo. Sans titre. Lavis d’encre sur papier. MNAM Centre Pompidou

[Hugo installera finalement son atelier de peinture dans la salle à manger de Juliette en août 1850].

Juliette Drouet Lettre à Victor Hugo

Elle en attend comme récompense sa « culotte ornée de tous ses accessoires. Il faut que la broderie l’emporte sur le fond qui ne peut être que très mince et très petit à la manière dont vous me l’avez mesuré. »

Juliette Drouet Lettre à Victor Hugo. Erotisme et passion.

Elle l’attend avec impatience, amoureusement et folle de désir.

« Je me suis acquittée, avant même d’avoir rien contracté, mais je suis dans la magnifique et généreuse habitude de payer d’avance toutes les dettes qu’on paye avec de l’encre, des gribouillis, du cœur et de l’âme. C’est ma manière à moi, elle en vaut bien d’autres.

J’ai copié, copié ! quelle humiliante concession ! j’ai copié, dis-je, votre margouillis. J’ai dû me conformer à mon modèle en renversant ma bouteille à l’encre sur mon papier sous prétexte de couleur et d’effet. Enfin je n’ai rien à me reprocher si ce n’est ma trop grande faiblesse envers vous. J’espère que vous ne m’en ferez pas repentir et que vous me donnerez ma culotte ornée de tous ses accessoires. Il faut que la broderie l’emporte sur le fond qui ne peut être que très mince et très petit à la manière dont vous me l’avez mesuré. N’importe où vous irez je serai contente pourvu que je vous voie et que vous me souriiez[,] je serai contente et l’horizon, quel qu’il soit, me paraîtra le paradis terrestre et céleste. La seule grâce que je te demande, mon amour, c’est de venir de bonne heure si tu peux. Pense que le souvenir de cette soirée doit servir à illuminer bien des soirées sombres et tristes où tu ne seras pas avec moi.

Je t’aime mon Victor. Je te désire. Je t’attends. Juliette »

Vente Cornette de Saint-Cyr, Hôtel Drouot-Richelieu, 22 juin 2011, n° 27 (expert Thierry Bodin).

Papier légèrement froissé.

2 800 €