Brillat-Savarin. La Physiologie du goût. Rare édition originale.

 

Brillat-Savarin. Pysiologie du goût. 1826.

 

[Jean-Anthelme Brillat-Savarin]. Physiologie du goût, ou Méditations de gastronomie transcendante ; ouvrage théorique, historique et à l’ordre du jour, Dédié aux Gastronomes parisiens, par un professeur, membre de plusieurs Sociétés littéraires et savantes. Paris, A. Sautelet et Cie Libraires, 1826. 2 tomes en 2 volumes in-8° de xiv, 5-390 pp. ; 442 pp. Demi-veau vert empire, dos à 5 faux-nerfs orné de fers à froid et de roulettes et filets dorés, pièces de titre en maroquin fauve, pièces de tomaison en maroquin noir, tranches marbrées. (Reliure de l’époque).

 

L’un des ouvrages gastronomiques les plus célèbres.

« Edition originale rare et très recherchée » d’après Oberlin qui précise que « cette première édition, anonyme, a été imprimée aux frais de l’auteur à 500 exemplaires seulement, et mise dans le commerce dès décembre 1825. Brillat-Savarin n’a pas joui du succès de son livre, car il est mort deux mois à peine après la mise en vente, le 2 février 1826, sans savoir qu’il allait devenir un classique. » Exemplaire de premier tirage, avec le « E » de Bourse de la page de titre placé à l’horizontale, et, au tome 2, la p. 45 paginée 49 et la pagination 49 imprimée à gauche.  

Brillat-Savarin. Pysiologie du goût. 1826.

Célèbre ouvrage gastronomique « qui valut à l’auteur la gloire de passer à la postérité » (Vicaire). « L’édition originale de ce livre est rare. Le texte est devenu un classique de la table, incontesté, rempli de verve et de bonne humeur. L’ancien magistrat qui l’a écrit doit sa célébrité à ce seul ouvrage dont les aphorismes sont connus dans le monde entier » (Carteret).

De la bibliothèque du baron Joseph-Etienne Alphonse de Ruble, avec son ex-libris imprimé sur les contreplats des 2 volumes à son chiffre « R » entouré de sa devise « bona fide sine fraude », avec étiquette de bibliothèque « Paris B 42 ». Alphonse de Ruble (Toulouse, 1834-id, 1898), membre de l’Académie des Inscriptions et Belles-Lettres, historien et essayiste, baron d’origine irlandaise, hérita de la bibliothèque de son oncle en 1877, 444 livres rares. Membre des bibliophiles français, il fut désigné pour préparer l’exposition universelle de 1878 (Arts anciens).

Brillat-Savarin. Pysiologie du goût. 1826. ex-libris Ruble.

 

G. Oberlé, Les fastes de Bacchus et de Comus, n° 144 ; G. Vicaire, Bibliographie gastronomique, 116 ; Carteret, Le Trésor du bibliophile, I, 146.

Quelques rousseurs comme presque toujours pour l’édition originale, habiles restaurations à la reliure, le vert étant très assombri, les dorures passées, certaines repeintes.

Brillat-Savarin. Pysiologie du goût. 1826.

Rare exemplaire dans sa reliure d’époque.

4 500 €